Vous êtes ici: actualités
Les sujets actuellement sensibles abordés ici sont:
- les vols tardifs (soir et nuit), et les retards
les trajectoires de vol,
l'aviation légère,
les hélicoptères,
- la lutte contre le bruit,
- l'extension de l'aéroport,
- l'impact environnemental (autre que le bruit),
- le plan sectoriel de l'infrastructure aéronautique (PSIA).

http://www.atcr-aig.com//news/10/15/Trajectoires-Decollages-atterrissages-Securite-Procedure
30 juin 2004

Trajectoires-Décollages/atterrissages-Sécurité-Procédure

Séance AIG-ATCR 30.06.2004


L'ATCR fait part de nombreuses plaintes dont elle a eu connaissance concernant la trajectoire des avions et des hélicoptères : une association d'habitants du ch. du Québec à écrit à ce sujet à l'OFAC, la commune de Chevry a écrit à l'AIG et cette question a été soulevée par de nombreux membres lors de la dernière Assemblée générale.

L'AIG rappelle que cette problématique a déjà été traitée par un groupe de travail "trajectoires" et avait abouti à l'interdiction de certaines manoeuvres (virage à droite).

L'ATCR constate que les trajectoires d'atterrissage ne posent pas de problème particulier. Par contre, au décollage, le fuseau est très large et certains avions volent très bas et sont très bruyants.

L'AIG explique que la procédure de décollage est régie par certains critères et paramètres qui déterminent l'altitude pour tourner et l'inclinaison du virage. Le respect de ces paramètres peut toutefois varier selon les vents et les performances des avions. En tout état de cause, il n'y aurait qu'un faible pourcentage d'avions qui ne respecteraient pas ces critères.

L'AIG précise que dès que les avions ont atteint la hauteur de sécurité, ils cherchent au plus vite leur destination afin de raccourcir les vols et économiser du carburant.

L'ATCR demande si les avions ne pourraient pas avoir une trajectoire plus à l'intérieur du lac, pour ne pas survoler Nernier.

L'AIG rappelle qu'une expertise avait été effectuée et avait conclu qu'en l'état actuel des techniques de radio-guidage, il n'était pas possible de modifier cette trajectoire pour des raisons de sécurité. L'AIG transmettra à l'ATCR-AIG le plan des axes, la carte des trajectoires et le rapport du groupe de travail "trajectoires".

Procédure de traitement des plaintes

A l'intérieur de l'espace aérien de l'aéroport, c'est l'AIG qui a la compétence de surveillance et de respect des trajectoires. Toute anomalie à l'intérieur de ce volume est signalée à l'AIG qui examine le cas et détermine s'il y a infraction ou non.

Lorsqu'une infraction est établie, celle-ci est transmise à l'OFAC qui mène une enquête préliminaire puis le cas échéant une enquête pénale. L'OFAC ne peut toutefois pas sanctionner les aéronefs étrangers.

L'AIG précise la procédure suivie à l'aéroport : lorsqu'il reçoit une plainte, il l'analyse pour vérifier s'il y a eu déviation de trajectoire. Si c'est le cas, il contacte Skyguide pour déterminer si la déviation a été ordonnée par les contrôleurs aériens ou non. Avant de transmettre la plainte à l'OFAC, l'AIG prend directement contact avec le pilote afin qu'il s'explique.


Les intervenants de ce débat étaient, pour l'AIG, MM Jobin et Pocecco, et pour l'ATCR, Mme Vidal et MM Muhlemann et Zufferey.

12 juin 2018
Catégorie : lutte contre le bruit
Posté par : jcarav
PETITION "POUR DES NUITS SANS BRUIT D'AVIONS" DE L'ASSOCIATION CESAR
24 mai 2018
Catégorie : lutte contre le bruit
Posté par : jcarav
Communiqué de presse du 24 mai 2018 à Berne
10 avril 2018
Catégorie : impact environnemental
Posté par : jcarav
Une coalition réclame de taxer les billets d’avion pour que les voyages en train retrouvent des couleurs
18 mars 2018
Catégorie : PSIA
Posté par : jcarav
15 mars 2018
Catégorie : PSIA
Posté par : jcarav
Représentant 476 000 habitants, 62 communes du Grand Genève ont renvoyé sa copie à l’Office fédéral de l’aviation civile.
15 mars 2018
Catégorie : PSIA
Posté par : jcarav
14 mars 2018
Catégorie : PSIA
Posté par : jcarav
14 mars 2018
Catégorie : PSIA
Posté par : jcarav
14 mars 2018
Catégorie : PSIA
Posté par : jcarav
62 communes représentant 476'000 habitants se mobilisent pour un développement raisonnable et raisonné de l’aéroport international de Genève. Aujourd’hui une lettre préavisant défavorablement le Plan sectoriel de l’infrastructure aéronautique (PSIA) a été envoyée à l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) lui demandant de reprendre l’étude du projet en intégrant les demandes des communes, des associations ainsi que des habitants et riverains.
09 mars 2018
Catégorie : PSIA
Posté par : jcarav
Lettre du jour

Page  1 sur 15  > >>


site crée par PixInside S.A.