Vous êtes ici: actualités
Les sujets actuellement sensibles abordés ici sont:
- les vols tardifs (soir et nuit), et les retards
les trajectoires de vol,
l'aviation légère,
les hélicoptères,
- la lutte contre le bruit,
- l'extension de l'aéroport,
- l'impact environnemental (autre que le bruit),
- le plan sectoriel de l'infrastructure aéronautique (PSIA).

http://www.atcr-aig.com//news/158/15/Controle-ultra-light-pour-l-AIG
27 février 2019

Contrôle ultra light pour l’AIG

Le Grand Conseil genevois se prononce cette semaine sur un contre-projet de la droite à l’initiative « Pour un pilotage démocratique de l’aéroport »

 

Comment limiter les nuisances de l’aéroport sur l’environnement et la santé des riverains ? L’initiative « Pour un pilotage démocratique de l’aéroport de Genève », lancée en 2016 par la CARPE (Coordination régionale pour un aéroport de Genève urbain respectueux de la population et de l’environnement), pourrait être concurrencée en votation par un contre-projet. Le Grand Conseil genevois se prononcera jeudi soir sur un texte proposé par le PLR. Les initiants et la gauche estiment qu’il vide l’initiative de sa substance.

 

Le contre-projet semble avoir de grandes chances d’être adopté. En commission, il a bénéficié d’une courte majorité composée du PLR, du PDC et de l’UDC, face aux députés de gauche. Les élus du MCG, dont le rôle est pivot, se sont d’abord abstenus mais devraient accorder leurs voix au contre-projet en plénière. Le député François Baertschi (MCG) le juge « moins lourd bureaucratiquement » que l’initiative. « Même si les deux textes sont plutôt équivalents », assure-t-il.

 

« Manque de leviers politiques » Vraiment ?

 

Dans le complexe dossier de l’aéroport, le diable se cache dans les détails. La CARPE a tenté avec son initiative de surmonter une difficulté de taille : le pilotage de cette infrastructure s’effectue principalement au niveau fédéral. La coordination a notamment réagi lors de l’élaboration de la fiche PSIA (Plan sectoriel de l’infrastructure aéronautique) sur Genève. Elle a constaté la faible marge de manœuvre au niveau cantonal. « Aujourd’hui, très peu de leviers existent pour influencer politiquement le choix du développement de l’aéroport et le maîtriser », a notamment souligné Lisa Mazzone, présidente de la CARPE, devant les députés.

 

Les initiants veulent que l’avenir de l’aéroport « ne soit plus dicté par les compagnies aériennes ». Ils pointent sa croissance planifiée par l’Office fédéral de l’aviation civile, avec 25 millions de passagers en 2030 et un atterrissage ou décollage toutes les 90 secondes. L’essor des vols low cost est combattu. Comment freiner la tendance ? L’initiative constitutionnelle est jugée « modérée » par ses partisans et demande à l’État de veiller à l’équilibre entre les intérêts économiques, sociaux et culturels et de limiter « les nuisances pour la population et l’environnement ». Le texte impose à l’aéroport de rendre des comptes aux autorités cantonales et communales et de soumettre régulièrement un rapport au Grand Conseil.

 

Avec le contre-projet soutenu par la droite, la consultation des communes et du Grand Conseil est biffée. Il précise que « l’État veille à ce que la qualité de la desserte aérienne réponde aux besoins de la population, des entreprises et de la Genève internationale ». Le canton est aussi appelé à prendre des mesures pour limiter les nuisances et vise un équilibre entre enjeux économiques, emplois et développement durable. Toutefois, dans le contre-projet, les nuisances ne sont pas mentionnées, alors que l’initiative, plus précise, cite « le bruit, les pollutions atmosphériques et les émissions de gaz à effet de serre ».

 

Un contre-projet moins précis

 

Jacques Béné, député PLR à l’origine du contre-projet, a émis des doutes en commission sur l’efficacité de l’initiative. « Ce serait un leurre de penser qu’elle va changer quelque chose », a-t-il indiqué. Selon lui, son projet a l’avantage d’être conforme au droit fédéral, qui limite la marge de manœuvre du canton, et implique tout de même des contraintes « assez fortes » pour l’aéroport.

 

La CARPE n’est évidemment pas de cet avis. Elle a dénoncé dans un communiqué « un projet bâclé qui inscrit durablement dans la Constitution la situation insatisfaisante que l’on connaît aujourd’hui ». La majorité de droite refuserait, selon elle, de prendre en compte les souffrances des riverains et l’urgence climatique. Pour Yvan Rochat, conseiller administratif verniolan et député des Verts, le contre-projet « édulcore de manière drastique les propositions de l’initiative ». Sauf surprise jeudi au Grand Conseil, ce sera au peuple d’arbitrer entre ces deux textes.

 

Taxer les billets d’avion

 

Cette semaine, les élus genevois pourraient également débattre d’une résolution déposée par la députée écologiste Isabelle Pasquier visant à instaurer une taxe sur les billets d’avion afin de diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Le texte est signé par des membres des Verts, du PS, d’Ensemble à gauche et du PDC et devrait donc obtenir une majorité. Le canton n’ayant toutefois pas la compétence de décider une telle taxe, la résolution est adressée à l’Assemblée fédérale. « L’aviation contribue pour près de 5 % au réchauffement climatique à l’échelle mondiale, et pour plus de 18 % en Suisse », rappelle Mme Pasquier. Historiquement, le kérosène est exempté de taxe, « une exception qui n’est plus acceptable aujourd’hui », selon la députée, qui veut inciter au transfert vers des modes de déplacement moins polluants.

 

(Le Courrier, 27 février 2019, Éric Lecoultre)

 


27 février 2019
Catégorie : impact environnemental
Posté par : jcarav

Le Grand Conseil genevois se prononce cette semaine sur un contre-projet de la droite à l’initiative « Pour un pilotage démocratique de l’aéroport »

26 février 2019
Catégorie : impact environnemental
Posté par : jcarav

Pointé du doigt par de nombreux jeunes qui veulent lui préférer le train, le transport aérien est responsable de 10 % des émissions de gaz à effet de serre de la Suisse. Mais est-il le plus polluant ?

20 février 2019
Catégorie : lutte contre le bruit
Posté par : jcarav

Deux textes rivaux sur les nuisances de Cointrin seront soumis au peuple

30 juillet 2018
Catégorie : impact environnemental
Posté par : jcarav
Noé21
27 juillet 2018
Catégorie : lutte contre le bruit
Posté par : jcarav
Les vols de nuit devront être limités à Zurich.
Les riverains de Genève Aéroport espèrent une mesure similaire.
26 juillet 2018
Catégorie : vols de nuit et retards
Posté par : jcarav
Aviation
12 juin 2018
Catégorie : lutte contre le bruit
Posté par : jcarav
PETITION "POUR DES NUITS SANS BRUIT D'AVIONS" DE L'ASSOCIATION CESAR
24 mai 2018
Catégorie : lutte contre le bruit
Posté par : jcarav
Communiqué de presse du 24 mai 2018 à Berne
10 avril 2018
Catégorie : impact environnemental
Posté par : jcarav
Une coalition réclame de taxer les billets d’avion pour que les voyages en train retrouvent des couleurs
18 mars 2018
Catégorie : PSIA
Posté par : jcarav

Page  1 sur 15  > >>


site crée par PixInside S.A.