Vous êtes ici: actualités
Les sujets actuellement sensibles abordés ici sont:
- les vols tardifs (soir et nuit), et les retards
les trajectoires de vol,
l'aviation légère,
les hélicoptères,
- la lutte contre le bruit,
- l'extension de l'aéroport,
- l'impact environnemental (autre que le bruit),
- le plan sectoriel de l'infrastructure aéronautique (PSIA).

http://www.atcr-aig.com//news/29/15/Cointrin-et-ses-riverains-se-disputent-leurs-nuits
05 août 2006

"Cointrin et ses riverains se disputent leurs nuits"

L'amélioration du réseau de l'aéroport ne fait pas que des heureux.



En mai 2001, le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication a octroyé le renouvellement de la concession de l'aéroport international de Genève (AIG) pour une durée de cinquante ans. A cette occasion, l'autorité fédérale a également revu intégralement le règlement d'exploitation du site de Cointrin. La population riveraine a été partiellement consultée par les autorités. Mais de manière insuffisante, selon les membres de l'Association des riverains de l'aéroport de Genève (ARAG), qui, agacés par les nuisances liées notamment aux mouvements nocturnes, ont déposé un volumineux dossier auprès de la commission fédérale de recours afin de faire valoir leurs doléances.

Le verdict est tombé en mars dernier. Le recours sur la concession a été jugé irrecevable. Sur les quarante points du recours portant sur le règlement d'exploitation de l'aéroport, six ont été retenus. Le jugement donne ainsi partiellement raison à l'ARAG sur deux points essentiels: les nuisances sonores liées aux mouvements nocturnes ainsi que la question de la trajectoire survolant la rive gauche du lac à la hauteur de la localité française de Nernier. La décision rendue enjoint la direction de l'aéroport à proposer un projet de mesures d'ici à mai 2007 pour réduire le nombre de mouvements pendant la nuit, et à ouvrir une étude complémentaire dans un délai de quatre ans pour juger la faisabilité technique d'une incurvation de la trajectoire passant au-dessus du lac.

Couvre-feu de moins en moins respecté

Sur le trafic de nuit, la discorde entre les riverains et la direction de l'aéroport survient dès qu'on cherche à interpréter les chiffres. En 2005, 6816 mouvements ont été opérés entre 22h et 6h. Il faut toutefois préciser qu'à Genève, sauf dérogation, un «couvre-feu» est décrété pour la tranche horaire 24h-6h. Mais c'est sans compter les retards! Il n'est pas rare en effet que des avions décollent ou atterrissent après minuit. Pour les riverains, et notamment leur porte-parole André Looten, le trafic nocturne (22h-6h) aurait augmenté beaucoup plus que le trafic dans son ensemble. L'ARAG avance le chiffre de 18% d'augmentation pour le trafic commercial total entre 1993 et 2005, contre une augmentation de 145% des mouvements de nuit dans le même intervalle.

La direction de l'aéroport de Genève, par la voix de son porte-parole, Philippe Roy, concède que le nombre de mouvements de nuit a fortement augmenté ces dernières années (en 2005, on compte une augmentation de 25,8% par rapport à l'année précédente). Il souligne cependant que l'augmentation du trafic de nuit est proportionnelle à celle du trafic total, qui est d'environ 4% par an. De plus, selon Marc Mounier, chargé de la division environnement et affaires juridiques de l'aéroport, la plupart des mouvements nocturnes seraient des atterrissages (80,7%), ce qui occasionne une charge sonore nettement moindre que les décollages, et seraient opérés pour la plupart entre 22h et 23h (71%).

Pour ce qui est de la trajectoire au-dessus du lac, l'AIG reste très prudent sur tout projet de modification. Philippe Roy explique que le pilote devrait effectuer deux virages à plein régime, ce qui induirait plus de bruit, notamment pour les riverains de la rive droite.

Taxer les vols de nuit?

L'ARAG demande l'introduction d'une taxe modulable sur les vols de nuit, selon ce qui est en vigueur à l'aéroport de Kloten. André Looten regrette sur ce point que toutes les propositions restent lettres mortes. Il poursuit en soulignant qu'à Genève les riverains ne peuvent pas compter sur un front commun des communes jouxtant l'aéroport, contrairement à ce qui se passe à Zürich, où des élus prennent la défense des riverains. M. Mounier avance de son côté que la direction de l'aéroport ne rejette pas de facto ces propositions de mesures et affirme qu'une étude est en cours.

Il reste que pour l'heure la communication entre l'AIG et les associations de riverains semble être encore loin d'une véritable concertation.

Le nombre de passagers s'élève actuellement à 9,5 millions par an. Trois études menées en cinq ans prédisent 14 millions de passagers à l'horizon 2020. M. Roy assure que, en raison des nouvelles technologies et de la plus grande capacité des avions, la charge sonore restera stable, mais les riverains ne sont pas aussi optimistes et risquent fort de sortir les hallebardes.


Le Courrier, 04 août 2006, par Marc Trezzini


03 octobre 2019
Catégorie : actualité
Posté par : jcarav
Enquête publique (du 18 septembre au 17 octobre 2019) portant sur : Procédure de modification du règlement d’exploitation avec instauration de quotas et Procédure d’approbation des plans pour la construction d’une nouvelle sortie rapide de piste et l’utilisation densifiée des postes de stationnement avec Fixation du nouveau bruit admissible - ARGUMENTAIRE D'OPPOSITION
19 juillet 2019
Catégorie : actualité
Posté par : jcarav
05 juillet 2019
Catégorie : lutte contre le bruit
Posté par : jcarav

Moins de trafic entre 22 h et minuit, nouvelle sortie de piste et taxe moindre pour les avions peu bruyants

29 mai 2019
Catégorie : actualité
Posté par : jcarav
29 mars 2019
Catégorie : lutte contre le bruit
Posté par : jcarav
28 mars 2019
Catégorie : actualité
Posté par : jcarav

Le nombre de passagers n’a que peu augmenté en 2018 et les vols sont en baisse

28 mars 2019
Catégorie : lutte contre le bruit
Posté par : jcarav
28 mars 2019
Catégorie : actualité
Posté par : jcarav

L’année 2018 s’est révélée faste sur le plan financier. Mais la croissance du nombre de passagers a ralenti, esquissant les limites de l’infrastructure aéroportuaire genevoise

01 mars 2019
Catégorie : actualité
Posté par : jcarav

La majorité a décidé qu’un contre-projet fera concurrence à l’initiative voulant « un pilotage démocratique de l’aéroport »

27 février 2019
Catégorie : impact environnemental
Posté par : jcarav

Le Grand Conseil genevois se prononce cette semaine sur un contre-projet de la droite à l’initiative « Pour un pilotage démocratique de l’aéroport »

Page  1 sur 16  > >>


site crée par PixInside S.A.