Vous êtes ici: actualités >> extension de l'aéroport
http://www.atcr-aig.com//news/80/101/Extension-de-l-aeroport-retrait-des-oppositions-ecologistes
25 juillet 2014

Extension de l’aéroport: retrait des oppositions écologistes

Accord • Pas d’avions supplémentaires prévus dans le projet de rénovation de l’aile est. Les associations environnementales se félicitent d’un «dialogue constructif».

Le projet d’extension de l’aéroport prend certainement un nouvel envol, dans un ciel dégagé des oppositions «vertes». Hier, plusieurs associations écologistes (Noé 21, ATE, WWF et les Verts), accompagnées des représentants des communes et habitants riverains, ont présenté l’accord obtenu dans le cadre de la rénovation de l’aile est de l’aéroport. Alors que la nouvelle infrastructure devait offrir neuf places aux avions pour se «parquer» simultanément, ces dernières seront finalement limitées à six, comme dans la configuration actuelle. Un statu quo synonyme de dialogue retrouvé et du retrait des oppositions qui bloquaient le projet autorisé.

 

L’accord sera «juridiquement contraignant» pour l’aéroport. L’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) a en effet lié cette limitation à l’autorisation de rénovation du bâtiment qu’elle a délivrée. Si l’institution genevoise souhaite garer plus de six avions, elle devra effectuer une autre demande, qui pourrait, le cas échéant, être à nouveau contestée par voie de recours.

 

Une concertation saluée

Les travaux sur l’aile est, devisés à près de 450 millions de francs, devraient donc uniquement servir à réhabiliter une partie de l’aéroport exclusivement dévolue aux vols long-courriers et qui souffre d’une certaine désuétude. En plus d’améliorer le confort des voyageurs – l’emploi d’une navette pour rejoindre le bâtiment principal ne sera plus nécessaire –, cette rénovation permettra de répondre aux normes de sécurité actuelles.

 

Si l’accord en lui-même ne peut pas être qualifié de «Saint-Graal», selon Chaïm Nissim de Noé 21, il permet néanmoins de signifier à l’aéroport que «sa croissance a des limites et qu’elle ne peut pas continuer ad aeternam». Les associations écologistes se battent depuis plusieurs années contre «le développement inconsidéré» du trafic aérien, induit notamment par la multiplication des vols low cost. Selon M. Nissim, les émissions de CO2 provoquées par l’aéroport ont augmenté de 78% en dix ans, alors que toutes les autres sources d’émissions du canton ont diminué dans le même temps. En outre, le nombre de passagers augmente quant à lui de 4% par année.

 

Mais le véritable point positif résiderait dans la tenue, désormais, d’une concertation saine entre toutes les parties. «Alors que nous déplorions régulièrement le manque de transparence de l’aéroport dans la gestion de son projet d’extension, nos discussions nous ont permis de disposer de toutes les informations et d’apporter des améliorations», souligne Denis Chiaradonna, de l’ATE. Ce nouvel élan, appelé à durer, serait notamment favorable à l’aéroport de Genève pour ne pas devoir ralentir ses projets, à l’instar de son homologue zurichois, estime Renaud Dupuis, membre des Verts.

 

Les associations devraient en tout cas avoir besoin d’une oreille attentive lors des prochains mois. Car l’aéroport élaborera d’ici à deux ans, avec le canton et la Confédération, son Plan structurel d’infrastructure aéronautique (PSIA), le document définissant les objectifs opérationnels de l’institution. Il y sera notamment question de la croissance prévue pour le futur de l’aéroport. Autre enjeu de taille: la limitation du nombre de mouvements d’avions autorisés par heure. Actuellement fixé à quarante par Skyguide, l’aéroport aimerait augmenter cette cadence. Il existerait encore une marge à exploiter, donc. Pas sûr que cela convienne aux écologistes et aux riverains.

 

Une tendance à l’expansion

Par ailleurs, les déclarations du porte-parole de l’aéroport, Bertrand Stämpfli, si elles saluent les effets bénéfiques du dialogue, ne semblent pas contredire la tendance à l’expansion: «Les perspectives de croissance sont bonnes. Il ne s’agit pas d’une volonté de notre part, mais plutôt d’une réponse à la demande en perpétuelle augmentation.» Selon lui, le débat sur la limitation des vols n’est pas du ressort de l’aéroport mais doit s’effectuer au niveau politique. Il rappelle également la situation contraignante d’un aéroport ne disposant que d’une seule piste et d’aucune réserve foncière: «Nous atteindrons de toute façon, un jour, les limites de nos infrastructures.»

 

Le Courrier, vendredi 25 juillet 2014, par Eric Lecoultre


24 mai 2015
Catégorie : extension
Posté par : jcarav
L’étude sur le développement de Cointrin, qui prévoit un bond de 25 millions de passagers en 2030 contre 15 millions en 2014, est contestée par d’autres spécialistes

24 mai 2015
Catégorie : extension
Posté par : jcarav
Les projets de développement de Cointrin se fondent sur un rapport allemand prévoyant une hausse de la fréquentation basée sur des calculs que certains spécialistes contestent sérieusement.

31 mars 2015
Catégorie : extension
Posté par : jcarav
Le secteur oriental du tarmac genevois est au cœur de toutes les attentions. L’enjeu est de séduire principalement les long-courriers

31 mars 2015
Catégorie : extension
Posté par : jcarav

Cointrin a une nouvelle fois signé un exercice record l'an dernier. Mais le recul du fret en ce début d'année fait craindre un ralentissement économique

13 janvier 2015
Catégorie : extension
Posté par : jcarav
Cointrin a accueilli l’an passé 5% de passagers en plus. Le pic historique a franchi la barre des 15 millions

01 janvier 2015
Catégorie : extension
Posté par : jcarav
Publiées par l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC)


19 novembre 2014
Catégorie : extension
Posté par : jcarav
La compagnie low cost a annoncé mardi de nouveaux chiffres record. Le modèle à succès d’origine britannique a connu des hauts comme des bas. Décryptage

29 juillet 2014
Catégorie : extension
Posté par : jcarav

PrivateFly propose, en cas de réservation de dernière minute, des billets jusqu’à 75% moins chers. Wijet, partenaire VIP d’Air France à Genève, cherche aussi à démocratiser l’aviation de luxe

29 juillet 2014
Catégorie : extension
Posté par : jcarav


25 juillet 2014
Catégorie : extension
Posté par : jcarav

Accord • Pas d’avions supplémentaires prévus dans le projet de rénovation de l’aile est. Les associations environnementales se félicitent d’un «dialogue constructif».

Page  1 sur 3  > >>

site crée par PixInside S.A.