Vous êtes ici: actualités >> impact environnemental
http://www.atcr-aig.com//news/99/102/Geneve-lance-son-programme-contre-le-rechauffement-climatique
26 novembre 2015

Genève lance son programme contre le réchauffement climatique

Le gouvernement se fixe des objectifs ambitieux, y compris pour l’aviation

Le gouvernement a décidé de se retrousser les manches pour lutter contre le réchauffement climatique. Et il s’est fixé un objectif. Genève doit, d’ici 2030, réduire de 40% ses émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990. Pour ce faire, il a mis en place un plan climat cantonal qui doit déployer ses effets dans la plupart des politiques publiques.

«Le réchauffement climatique est un enjeu essentiel, a rappelé hier François Longchamp, président du Conseil d’Etat. Nous n’en sommes plus à améliorer la situation, mais à limiter les dégâts qui sont déjà irréversibles.» Le chef du gouvernement s’est montré convaincu de la nécessité d’agir rapidement, en traitant les climatosceptiques de «secte improbable».

Le plan climat permet d’abord de se faire une idée de la situation locale. Genève émet chaque année 4,3 millions de tonnes équivalent carbone, soit 10 tonnes par habitant. Il définit ensuite six domaines où il faut agir. Le Conseil d’Etat annonce pour l’année prochaine un plan de mesures affiné «assorti de solutions économiques nécessaires à sa concrétisation».

C’est d’abord dans le secteur du bâtiment qu’il faut agir puisque ce dernier est responsable de 46% des émissions de gaz à effet de serre. Il faudra réduire de 30% la consommation de chauffage. La mobilité représente le deuxième secteur. Il génère 20% des émissions, et même 25% si l’on tient compte du trafic aérien généré uniquement par les Genevois.

Le plan climat prévoit aussi des mesures pour se protéger contre les effets du réchauffement sur la biodiversité et la santé.

Le trafic aérien a droit, lui, à un traitement allégé. Il devra toutefois maintenir ses émissions au niveau actuel d’ici 2030, ce qui représente un très net fléchissement de son développement. D’ailleurs, les services de l’Etat ont pour la première fois mis en exergue le poids de l’aviation dans les émissions polluantes, auparavant largement sous-estimé.

François Longchamp en a pris la mesure: «On ne pourra pas éternellement se déplacer à l’autre bout de l’Europe pour le prix d’un billet de train pour Nyon. Il faudra que les gens en paient le juste prix. Et c’est un fervent défenseur de l’aviation qui le dit.» En clair, chaque vol devra réduire ses émissions de 44% d’ici à 2030. Le gouvernement a du pain sur la planche. 

Tribune de Genève, 26 novembre 2015, par Christian Bernet

10 avril 2018
Catégorie : impact environnemental
Posté par : jcarav
Une coalition réclame de taxer les billets d’avion pour que les voyages en train retrouvent des couleurs
30 juin 2017
Catégorie : impact environnemental
Posté par : jcarav
06 juin 2017
Catégorie : impact environnemental
Posté par : jcarav
Les dirigeants de l’AIG ont présenté un rapport sur le développement durables. Mais la croissance continue du nombre de vols n’est pas remise en question
03 juin 2017
Catégorie : impact environnemental
Posté par : jcarav
Genève Aéroport a sorti son rapport bisannuel de développement durable, pour montrer ses engagements en la matière
28 novembre 2015
Catégorie : impact environnemental
Posté par : jcarav
26 novembre 2015
Catégorie : impact environnemental
Posté par : jcarav
26 novembre 2015
Catégorie : impact environnemental
Posté par : jcarav
Le gouvernement se fixe des objectifs ambitieux, y compris pour l’aviation

22 janvier 2015
Catégorie : impact environnemental
Posté par : jcarav
01 juin 2013
Catégorie : impact environnemental
Posté par : jcarav
Nous, les Suisses, aimons prendre l’avion et commençons nos vacances à l’étranger dans quatre cas sur dix à l’aéroport. C’est tellement avantageux. Le changement climatique et le bruit du trafic aérien devraient cependant nous pousser à arrêter d’emprunter ce moyen de transport.
25 avril 2013
Catégorie : impact environnemental
Posté par : jcarav
AÉROPORT DE GENÈVE - Avec une redevance de 21,35 francs par billet, l’aéroport de Cointrin est très attractif pour les compagnies low cost.

Page  1 sur 2  > >>

site crée par PixInside S.A.