Vous êtes ici: le réseau de micros >> principes de fonctionnement
Principes de fonctionnement
EANS (European Aircraft Noise Services; en allemand: DFLD) est un regroupement d'organisations mesurant le bruit généré par les avions dans différents pays (Allemagne, France, Grèce, Pays-Bas, Autriche, Suisse).
L'impulsion a été donnée en Allemagne et les mesures concernent actuellement 370 micros, couvrant 42 régions aéroportuaires de 6 pays.

Un réseau de micros est ainsi créé autour des aéroports pour mesurer l'impact sonore sur les populations limitrophes; les données recueillies sont transmises au serveur central, accessibles en toute transparence par tout un chacun (internet), afin de pouvoir actionner des leviers politiques dans le but d'améliorer la quiétude des voisins des aérodromes.

Dans le cas de l'Aéroport International de Genève, les stations de mesure sont: Nernier (F), Mies (CH), Versoix (CH), Genthod (CH), Ferney-Voltaire (F), Meyrin (CH, 2 stations), Satigny (CH) et Vernier (CH, 2 stations), Cartigny (CH), Chancy (CH).

Le site (eans.net) fournit les informations traitées sous deux formes:
- données mesurées et trajectoires de vol,
- statistiques diverses (le bruit, l'aéroport, la météo, les réclamations) 

N'hésitez pas à explorer les informations mises à disposition sur le site EANS.NET. Une notice explicative figure dans la rubrique "utilisation pratique".


Il faut noter que M. Mike Gérard, pour le compte de l’ARRAGE (Association des Riverains de l’Aéroport de Genève) a mis au point un système permettant de lier les mouvements des aéronefs (décollages/atterrissages) et leur identifiant absolu (signal de transpondeur): l'Indicateur des Mouvements du Trafic Aérien à Genève, apparaissant sous forme de tableur à ce lien.

Ce système est opérationnel depuis le 20.03.2008 pour les avions avec transpondeur moderne, avec affinage depuis 20.05.2008 pour prendre en compte tous les avions avec transpondeur, quel que soit l’âge de ce dernier; la dernière version utilisée intègre les codes d’identification des vols de ligne.

Il faut noter que de nombreux hélicoptères et avions à hélice n’enclenchant pas leur transpondeur, ils n’apparaissent pas dans le système et ne sont donc pas identifiables par cette méthode.

Bien évidemment aucun aéronef ne peut emprunter l’espace aérien suisse sans identification et autorisation, si bien que l’ATCR est en mesure d'interpeller les autorités compétentes lorsque le système d'identification combiné "EANS+IMTAG" reste muet ou incomplet.



Réseau des micros autour de l'AIG

- - - > site EANS.NET (réseau des micros)
- - - > IMTAG (Indicateur des Mouvements du Trafic Aérien à Genève)
site crée par PixInside S.A.